Rechercher

Le thé noir PU-ERH une histoire millénaire

Produit en Chine depuis des milliers d’années, le thé pu-erh provient du Camellia Sinensis, le théier, qui est une variété de camélia.


Le Pu-erh est cultivé en altitude dans la province du Yunnan. Il doit sa belle couleur sombre et son goût subtil à une technique de préparation ancestrale unique. Elle comporte plusieurs étapes incontournables. Après la cueillette, les feuilles fraîches sont flétries et séchées au soleil pour être assouplies. Elles sont ensuite roulées à la machine puis subissent une fermentation longue avant d’être séchées à l’air chaud. Ce temps précède une période de post-fermentation qui s’étale dans le temps et, à l’instar des grands crus, permet au thé pu-erh de se bonifier au fil des mois, voire des années.




Des vertus ancestrales

Les qualités médicinales des feuilles de thé pu-erh sont reconnues depuis des siècles par les populations du Yunnan. On l’utilise en médecine traditionnelle chinoise pour ses vertus anti-graisse et son action sur la digestion. Le thé pu-erh participerait aussi au maintien de l’équilibre du corps grâce à son action détoxifiante et favoriserait la perte de poids. Rien de mieux après un repas lourd ou gras !


Le processus de la fabrication du thé CITUS